L’affaire Mark Muller ravit le PS genevois, qui saisit l’occasion pour tirer à boulets rouges sur lui et le sommer de quitter son appartement. Mais qu’en est-il de Sandrine Salerno, magistrate PS chargée du Logement en Ville de Genève? L’élue occupe un appartement appartenant à la caisse de pension du personnel de la Ville, qu’elle préside un an sur deux comme cheffe des Finances de la commune. Y a-t-il conflit d’intérêts?

Sa collaboratrice Valentina Wenger répond: «Comme présidente de la CAP, Sandrine Salerno ne traite pas les questions de logement et considère donc qu’il n’y a pas de conflit d’intérêts.» A combien s’élève le loyer de ce cinq pièces et demie situé route de Chêne? L’élue, mère de deux enfants, renvoie à son compagnon, le conseiller national PS Carlo Sommaruga, secrétaire de l’Asloca romande et titulaire du bail depuis août 2001. Il y a emménagé avec ses deux fils. «Le loyer est de 2002 francs par mois, en loyer libre, pour 100 m2, au troisième étage sans ascenseur.» Il précise que Sandrine Salerno l’a rejoint dans cet appartement en 2005, soit avant son élection en 2007.