Le gouvernement lucernois restera entièrement bourgeois. Lors du deuxième tour des élections au Conseil d’Etat dimanche, la Verte Korintha Bärtsch n’a pas confirmé son résultat du 31 mars. Les deux sortants Paul Winiker (UDC) et Marcel Schwerzmann (sans parti) sont réélus. Les deux hommes, respectivement ministre de la Sécurité et des Finances, étaient soutenus par l’UDC et le PLR. Korintha Bärtsch, elle, avait l’appui du PS et des Vert’libéraux. Le PDC n’avait pas donné de mot d’ordre.

Le gouvernement lucernois se compose désormais de deux démocrates-chrétiens, d’un libéral-radical, d’un UDC et d’un sans parti. Deux conseillers d’Etat actuels ont été reconduits au premier tour, à savoir les démocrates-chrétiens Guido Graf et Reto Wyss. Fabian Peter a, quant à lui, pu maintenir du premier coup le siège libéral-radical laissé vacant. Il n’y aura donc pas de femme au Conseil d’Etat.

Arrivée cinquième au premier tour

Députée au parlement de la ville de Lucerne, Korintha Bärtsch avait créé la sensation au premier tour le 31 mars. Surfant sur la vague écologiste qui a permis aux partis labellisés «verts» de remporter 11 sièges supplémentaires au parlement, la politicienne de 34 ans avait terminé cinquième, derrière Paul Winiker mais devant Marcel Schwerzmann.

La gauche devra donc en principe patienter quatre ans de plus avant d’espérer faire son retour à l’exécutif lucernois. En 2015, le PS a été éjecté du gouvernement pour la première fois en cinquante-six ans.