A 8H30, les membres du Conseil fédéral quittent la salle. Hans Altherr rappelle les règles du jeu: «Les parlementaires peuvent voter pour qui ils veulent pendant les deux premiers tours. A partir du troisième tour de scrutin, aucune nouvelle candidature n’est admise.»

Caspar Baader (BL/UDC), ouvre le bal des discours des chefs de groupe: «Notre groupe est très inquiet pour l’avenir de notre pays. La pression de l’étranger sur notre souveraineté est de plus en plus forte. La concordance ne fonctionne que si les principales forces du pays sont représentées au gouvernement selon leur poids politique» Il annonce que le parti attaquera Eveline Widmer-Schlumpf avec Jean-François Rime et Hansjörg Walter.

Les socialistes annoncent ensuite qu’ils soutiendront Eveline Widmer-Schlumpf et Johann Schneider-Amman. Ursula Wyss «L’ UDC n’est pas prête à revenir au gouvernement.»