L’UDC a déposé jeudi quelque 100 000 signatures contre le contre-projet à l’initiative sur les glaciers. La neutralité carbone, prévue par le texte, est dans leur ligne de mire. Le peuple devrait se prononcer le 18 juin.

Atteindre la neutralité carbone en 2050 comme le prévoit le contre-projet reviendrait à interdire le mazout, l’essence, le diesel et le gaz, estiment les référendaires. Les voitures à essence et les chauffages au mazout devraient alors être mis au rebut, et leurs remplaçants utiliser de l’électricité. La crise énergétique en serait accentuée. Et les prix de l’électricité et des produits du quotidien exploseraient.

Lire aussi: L'UDC s'oppose au contre-projet à l'initiative pour les glaciers

Le projet dispose toutefois d’un large soutien politique, de droite à gauche, et de certains milieux économiques. Il prévoit notamment deux programmes d’encouragement pour le remplacement des chauffages polluants et l’assainissement énergétique des bâtiments. Un soutien particulier sera octroyé aux régions de montagne et périphériques.

Pour aller plus loin:

Sur le même sujet: Les UDC du parlement veulent un référendum contre la sortie des énergies fossiles en 2050

Lire également: En 2022, les glaciers suisses ont fondu comme jamais auparavant

Ou encore: Les glaciers auront disparu de nos latitudes d’ici la fin du siècle