Genève

L'UDC genevoise exclut Christina Meissner

Le parti n'a pas goûté l'élection de sa députée à la vice-présidence du Grand Conseil, qu'il considère comme sauvage

Christina Meissner ne fait plus partie de l'UDC genevoise. Le comité directeur du parti a prononcé lundi, à l'unanimité, l'exclusion de la députée au Grand Conseil genevois.

Les liens de confiance ont été rompus, a fait savoir la présidente de l'UDC Genève et conseillère nationale Céline Amaudruz, confirmant une information parue sur le site de la Tribune de Genève. Mme Meissner avait déjà été écartée de la députation UDC du Parlement voilà une semaine.

Le parti n'avait pas goûté l'élection sauvage de Christina Meissner à la vice-présidence du Grand Conseil. L'UDC avait proposé à ce poste la candidature du député Patrick Lussi. Christina Meissner avait été incitée par Ensemble à gauche à se présenter à la vice-présidence du parlement, pour qu'une femme soit représentée au bureau.

L'UDC n'a pas apprécié la manœuvre. Dans un communiqué, le parti avait reproché à Christina Meissner d'avoir contrevenu au mot d'ordre décidé lors d'un caucus tenu avant l'élection du bureau du Grand Conseil.

Lire aussi: Genève pétrifié par ses conflits

Publicité