Libre circulation des personnes

L'UDC seule face au reste du monde

Dans le débat sur la libre circulation des personnes, l’UDC veut éviter «le cauchemar d’une Suisse à 10 millions d’habitants». Face à elle, les autres partis ont resserré les rangs

La liste des 80 intervenants n'étant de loin pas épuisée ce lundi soir peu avant 22 h, le Conseil national a renoncé à achever son débat fleuve sur «l’initiative de limitation» de l’UDC visant à résilier l’accord sur la libre circulation des personnes (LCP) avec l’UE. Il poursuivra ses travaux le 25 septembre prochain. 

Lire aussi notre éditorial: L’Europe, l’UDC et le néant helvétique