Un des deux derniers zadistes, qui refusait d'évacuer la Zad du Mormont sur le plateau vaudois, a chuté samedi de l'arbre où il s'était perché. L'accident s'est produit avant une manifestation de soutien à Lausanne. L'autre zadiste encore sur place a également quitté son perchoir.

L'homme a fait une chute de cinq à sept mètres vers 11h30. Il a été retenu par sa propre corde et a pu regagner lui-même le sol. Il «a spontanément déclaré aux personnes présentes avoir fait une mauvaise manipulation avec ses cordes», souligne la police vaudoise dans un communiqué. Légèrement blessé, il a été emmené à l'hôpital pour un contrôle.


Le mardi 30 mars


Du personnel soignant sur place

Du personnel médical était présent sur le site. La chute a eu lieu juste après la fin d'un contact entre le médecin du détachement poste médical avancé (DPMA), la négociatrice de la police et les deux activistes qui se trouvaient dans l’arbre. Le procureur de service a été renseigné afin d’établir les circonstances de cet accident, précise la police.

L'autre zadiste qui était encore sur place, est descendue peu après de l'arbre, a précisé la police. Cette jeune femme a également été transportée à l'hôpital pour un contrôle, selon la police.

Une manifestation à Lausanne

Le collectif de la Zad de la Colline, qui avait annoncé peu avant la chute, a accusé la police d'avoir «poussé notre héros à l'erreur». «Cette personne est très expérimentée et son erreur ne peut être due qu'à l'absence de repos et du matériel saisi (sac de couchage, gants, habits chauds)», écrivent les militants sur les réseaux sociaux.

En début d'après-midi, une manifestation de soutien à la ZAD a débuté à Lausanne. Un cortège, rassemblant plus de 500 personnes, est parti depuis la place du Château.

Lire aussi: Dans le canton de Vaud, les Verts vont lancer une initiative pour la sauvegarde de la colline du Mormont