Il y a dix ans, le 27 juin 2009, plus de 5000 personnes, réunies le long de l’avenue Léopold-Robert, le «Pod», laissaient éclater leur joie. A Séville, les deux cités de La Chaux-de-Fonds et du Locle décrochaient leur inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité, reconnues par l’Unesco pour leur «urbanisme horloger» unique – les fameuses rues en damier – forgé par l’industrie. L’ancien architecte de la ville de La Chaux-de-Fonds, aujourd’hui président de la Fondation en faveur de la mise en valeur du site inscrit, Denis Clerc, se souvient d'«une véritable liesse populaire».

Lire aussi: Le Pod, lieu identitaire de La Chaux-de-Fonds