L’appel de l’Université de Neuchâtel n’a pas été entendu. Ce printemps, elle exhortait le Conseil d'Etat d’augmenter sa subvention quadriennale de 4 millions de francs par an pour la période 2023-2026. Ceci afin de l’aider à maintenir sa compétitivité sur la scène académique suisse. Un espoir vain, au vu du budget cantonal 2023 présenté la semaine dernière par l’exécutif. Déficitaire de 9,5 millions de francs, il fait état d’une contribution inchangée pour l’UniNE, fixée à 50,1 millions. Ce montant, qui correspond au tiers du budget de l’établissement, vaudra jusqu’en 2026. Le Conseil d'Etat confirme ainsi «l’orientation du plan financier de législature, qui consiste en une stabilisation de l’enveloppe [accordée] à UniNE à son niveau actuel».