Transports

L’urgence climatique ne freinera pas le développement de l’aéroport de Sion

Les autorités valaisannes veulent multiplier par cinq la fréquentation de l’infrastructure sédunoise. Les revendications des jeunes pour le climat ne modifieront pas la stratégie, dont un des piliers vise à diminuer l’empreinte carbone de l’aviation

Quintupler la fréquentation de l’aéroport de Sion, pour atteindre les 200 000 passagers par année. Les autorités valaisannes et sédunoises ont de grandes ambitions pour l’infrastructure de la capitale du canton. Dévoilé début octobre 2018, le plan de développement se retrouve confronté aux revendications des jeunes pour le climat, qui pointent notamment du doigt le trafic aérien.

Lire aussi notre éditorial: Il faut taxer les billets d’avion