La lutte contre les abus sur le marché du travail devrait être renforcée. Le Conseil des Etats a accepté mercredi de corriger les mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes avec l’Union européenne. Comme au National, la responsabilité solidaire de l’entrepreneur a été exclue.

La Chambre des cantons a adopté la modification de la loi par 38 voix sans opposition. L’idée de rendre l’entrepreneur principal solidairement responsable du non-respect des salaires usuels et des conditions de travail a été reportée. «Une telle décision mérite d’être solidement fondée»,justifie Konrad Graber (PDC/LU).

Le Département fédéral de l’économie présentera un rapport analysant les besoins en la matière en août, a promis Johann Schneider-Ammann. Au vu de ces prémices et après l’échec subi la veille au National, la gauche a renoncé à exiger l’introduction de la responsabilité solidaire.