Le Conseil fédéral complète son arsenal pour lutter contre la chasse aux assurés en bonne santé que pratiquent certaines caisses maladie. La compensation des risques entre assureurs tiendra désormais aussi compte de la durée de séjour à l’hôpital et des besoins en médicaments.

Comme elle se fondait jusqu’ici uniquement sur le sexe et l’âge, la compensation a conduit les caisses à une concurrence pour attirer les assurés en meilleure santé. Le Conseil fédéral a présenté cette nouvelle mesure dans un rapport publié vendredi. Selon lui, elle permettra d’améliorer de près de 50% la fiabilité et l’efficacité de ce système, conclut l’ATS.