Genève

La lutte des parents privés de leurs enfants

Un collectif de parents se bat contre des expertises psychiatriques et des services étatiques qui les disqualifient dans les divorces conflictuels. Leur colère investit désormais le champ politique

Ils sont six autour de la table, avec une écrasante souffrance pour bagage. Six parents ce jour-là, mais derrière eux un cortège. Ce collectif d’une quarantaine de parents genevois, le Printemps de l’égalité coparentale en Suisse, dénonce l’arrachement de leurs enfants, confiés à l’ex-conjoint ou placés en foyer, lors de divorces hautement conflictuels.

Lire aussi notre éditorial: L’imperfection vaut mieux que la déchirure