Après la sévère défaite de l’UDC mercredi lors de l’élection Conseil fédéral, Christoph Blocher accuse les autres partis, mais s’en prend aussi aux membres de sa formation. Selon lui, plusieurs ne sont pas assez forts pour assumer un rôle d’opposition. Il ne se remet lui-même pas en question.

La question d’une entrée totale de l’UDC dans l’opposition sera débattue le 28 janvier lors d’une assemblée des délégués. Le conseiller national relève que certains ont applaudi l’élection de candidats qui n’étaient pas le choix du parti mercredi. Pour Christoph Blocher, le maintien d’Ueli Maurer au gouvernement est une question ouverte.