La dernière session parlementaire de la 50e législature s’est ouverte lundi. C’est aussi la dernière dans la configuration issue des élections de 2015, qui a vu le PLR, l’UDC et ses partenaires (Lega, MCG) décrocher la majorité absolue (101 voix sur 200) au Conseil national. Qu’a fait la droite de ce pouvoir? Pas grand-chose. Pour plusieurs raisons. La première tient au système bicaméral.

Lire aussi: La pomme de l’UDC fâche le PLR