Analyse

La majorité UDC-PLR n’aura été qu’une parenthèse

En 2015, les deux grands partis de droite ont conquis la majorité des sièges au Conseil national. Les quatre années écoulées auront été riches en enseignement

La dernière session parlementaire de la 50e législature s’est ouverte lundi. C’est aussi la dernière dans la configuration issue des élections de 2015, qui a vu le PLR, l’UDC et ses partenaires (Lega, MCG) décrocher la majorité absolue (101 voix sur 200) au Conseil national. Qu’a fait la droite de ce pouvoir? Pas grand-chose. Pour plusieurs raisons. La première tient au système bicaméral.

Lire aussi: La pomme de l’UDC fâche le PLR