Plusieurs centaines de personnes ont défilé samedi après-midi à Lucerne contre le Forum économique mondial (WEF) de Davos et le capitalisme. Contrairement aux craintes exprimées par les commerçants de Lucerne, aucun incident ne s’est produit.

»Supprimer le WEF, pour une société solidaire» était la revendication principale des manifestants. Il n’est pas possible de construire un monde plus juste dans une société capitaliste, a déclaré un orateur. Les opposants à la globalisation sont traités comme des criminels alors que les vrais malfaiteurs peuvent décider sans gêne de l’avenir du monde, a-t-il poursuivi.

Organisée par l’Alliance anti-WEF de Lucerne, la marche de protestation a duré environ deux heures. Les opposants au forum de Davos n’ont pas pu accéder aux principales rues commerçantes de la vieille-ville: la police les avaient barricadées. La manifestation a entraîné des interruptions ponctuelles du trafic routier.

Les commerçants et les milieux touristiques avaient critiqué l’autorisation de manifester accordée par la ville. Aucune déprédation n’a toutefois été constatée. L’immense majorité des manifestants a également respecté l’interdiction de se masquer le visage en vigueur dans le canton de Lucerne.