Le 7 mai, la place des Nations devait être le terrain de jeu du Régiment immortel, rassemblement chantant la gloire passée – mais également présente – de l’armée russe. Rattrapée par la polémique, cette manifestation pro-Poutine avait été avortée à la dernière minute par les organisateurs. Le lendemain, dimanche 8 mai, elle laisse finalement toute la place à un rassemblement pacifiste qui s’était justement organisé en réaction au défilé du Régiment immortel.