ddc

Manuel Sager: «La coopération suisse va se concentrer sur quatre régions»

La Direction du développement et de la coopération annonce une réduction spatiale de ses activités. Sans pour autant limer l’un des piliers de la politique étrangère suisse, assure toutefois son directeur, Manuel Sager

La Direction du développement et de la coopération (DDC) helvétique présente ses grandes lignes stratégiques pour la période 2021-2024. Comme l’avait annoncé le nouveau chef de la diplomatie, Ignazio Cassis, l’aide suisse s’apprête à réduire son champ d’action et à s’engager de manière plus ciblée. Les intérêts nationaux passent désormais au premier plan, notamment pour réduire la migration irrégulière. Alors que la droite durcit ses positions et que l’ombre de l’initiative sur les multinationales responsables plane sur les débats politiques, ce projet fera pour la première fois l’objet d’une procédure de consultation facultative. Directeur de la DDC, Manuel Sager explique la nouvelle approche.

Lors de la dernière réforme: La coopération suisse doit investir davantage dans l’économie