Dès l’annonce du référendum fin 2019, les divisions au sein de l’UDC, fer de lance de l’opposition au congé paternité, sont connues. Les Romands y sont favorables et n’ont pas soutenu le référendum. Des votations précédentes telles que le congé maternité (26 septembre 2004) ou l’article sur la famille (3 mars 2013) avaient déjà montré des différences entre les régions.