Le MCG a reçu en fin de matinée un fax du Ministère public de la Confédération expliquant qu’il allait poursuivre M.Stauffer sur ordre du Conseil fédéral qui en a lui-même reçu la demande de la Libye, a indiqué jeudi Soli Pardo, l’avocat du MCG. Il confirmait une information de l’agence Decaprod.

L’Etat Libyen aurait donc déposé plainte. En effet, le MPC attendait une décision du Conseil fédéral quant à l’autorisation de poursuivre le MCG. Mais pour la poursuite de ce type d’infraction, il fallait que le gouvernement de l’Etat étranger en fasse la demande.

Les affiches du MCG pour la votation fédérale sur le renvoi des criminels étrangers étaient illustrées avec la photo du colonel Kadhafi légendée ainsi: «Il veut détruire la Suisse». Le Conseil d’Etat genevois avait dénoncé l’affaire auprès du MPC qui avait ordonné alors le séquestre. Une décision confirmée par le Tribunal pénal fédéral.

Au final, les affiches du MCG ont été placardées, mais sans la photo litigieuse qui a été découpée au cutter. Cette mesure visait à sauvegarder les intérêts de la Suisse. Les relations entre la Suisse et la Libye sont tendues depuis l’arrestation du fils Kadhafi à Genève en été 2008.