Un médecin a été condamné en appel par la Cour de justice de Genève à 45 jours-amendes avec sursis pour homicide par négligence. En 2007, le psychiatre avait donné de la méthadone à un détenu qui se trouvait déjà sous médication lourde, signale l’ATS, reprenant une information de la Tribune de Genève.

La Cour de justice a confirmé la peine infligée par le Tribunal de police en première instance, indique l’avocat du médecin, Alec Reymond, qui a renoncé à saisir le Tribunal fédéral. Selon lui, aucune procédure administrative n’est dirigée contre son client.

Les faits se sont déroulés en 2007 dans le quartier cellulaire psychiatrique des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Un jeune homme de 20 ans était incarcéré pour avoir tenté d’importer en Suisse 90 sachets de cocaïne qu’il avait ingérés. Admis au quartier cellulaire des HUG, ce polytoxicomane supportait mal sa détention. Le médecin a voulu le soulager en lui administrant de la méthadone. Le détenu est décédé le lendemain.