La motion, déposée en mars, est passée inaperçue. Ce sont pourtant des sénateurs de tous les partis qui demandent au Conseil fédéral de réexaminer la possibilité de rembourser trois des cinq médecines complémentaires écartées de la liste des spécialités en 2005: l'homéopathie et les médecines chinoise et anthroposophique. Et parmi eux, Christoffel Brändli, président de Santésuisse, l'organe faîtier des caisses.

Le raisonnement de ce dernier est simple: les Suisses devront voter sur une initiative réclamant «une prise en compte complète des médecines complémentaires». Plutôt que de risquer un oui, mieux vaut lâcher du lest sur les terrains les mieux balisés. Santésuisse, qui n'a pas encore pris position, pourrait s'aligner.

Des critères perfectibles

Le Conseil fédéral s'est prononcé pour un rejet de l'initiative sans contre-projet. Mais des déclarations de Peter Indra, vice-directeur de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), à la NZZ ont jeté le trouble. Le responsable de l'assurance maladie a évoqué une réflexion sur les critères d'admission des thérapies au remboursement qui pourrait donner une seconde chance aux médecines naturelles.

La réflexion, corrige Daniel Dauwalder, porte-parole de l'OFSP, ne porte pas prioritairement sur les médecines naturelles. «De nombreux essais cliniques utilisent des cohortes idéales - des hommes de 30 à 40 ans ne fumant pas et ne présentant pas de surpoids, par exemple - éloignées de la pratique. Nous réfléchissons donc aux moyens de mieux prendre cette dernière en compte par des méthodes scientifiques». Lesquelles? La réflexion est en cours.

En attendant, Pascal Couchepin n'a pas changé d'optique sur les médecines complémentaires, précisent ses services. Et il ne craint pas l'initiative, dont la formulation trop générale est de nature à effrayer les citoyens. Restent les Chambres. Et le fait que les médecines complémentaires ne coûtent pas très cher. Personne ne semble en mesure d'articuler un chiffre sur les économies qu'a permises leur exclusion de l'assurance de base...