La vaccination en pharmacie devrait être prise en charge par l'assurance de base, même sans ordonnance médicale. L'association des assureurs maladie curafutura et PharmaSuisse ont remis lundi au Conseil fédéral des conventions visant à simplifier la pratique. Si le gouvernement donne son feu vert, la nouvelle solution entrera en vigueur au 1er janvier 2023, indiquent les deux partenaires lundi. Elle s'appliquera dans un premier temps aux assureurs CSS, Helsana, Sanitas, KPT et SWICA. Par la suite, d'autres assureurs pourront se joindre à la convention, précisent-ils.

Plus de 1200 pharmacies proposent actuellement des vaccins, soit deux sur trois. Mais seules les vaccinations sur ordonnance sont actuellement remboursées. Selon curafutura et PharmaSuisse, un accès facile aux prestations vaccinales est un besoin des assurés. En facilitant cet accès, les partenaires tarifaires souhaitent étendre la couverture vaccinale et ainsi améliorer la santé publique.

PharmaSuisse et les assureurs membres de curafutura - CSS, Helsana, Sanitas, KPT - ainsi que SWICA, ont élaboré ensemble une structure tarifaire, et la Communauté d'achat HSK, CSS et SWICA se sont mis d'accord avec PharmaSuisse sur un prix. Le tarif convenu est de 25 francs pour l'acte de vaccination (hors vaccin). Aussi bien l'acte de vaccination que le vaccin lui-même seraient remboursés, précise le communiqué.