C’est un dossier particulièrement explosif que la commission des affaires juridiques du Conseil des Etats s’apprête à empoigner. La révision du droit pénal en matière d’infractions contre l’intégrité sexuelle. L’audition de plusieurs experts est prévue ce mardi afin de débroussailler une consultation ayant donné lieu à une avalanche de 124 prises de position. Pour «accompagner» ces réflexions, Amnesty International et d’autres associations seront aussi à Berne pour une action de cris collectifs. Le débat public, déjà exacerbé, s’est encore embrasé cet été avec la polémique accompagnant un verdict bâlois qui réduisait la peine d’un violeur, décision dont on ne sait pas encore grand-chose à part qu’elle a été résumée oralement de manière problématique, et peut-être maladroite, s’agissant de la durée de l’agression, du traumatisme subi ou de l’attitude de la victime.