«Nous sommes surpris et consternés», exprime Baptiste Müller, secrétaire général de l’Association vaudoise des écoles privées. En cause? Une ordonnance du Conseil fédéral relative à l’examen suisse de maturité en 2021 dans le contexte du coronavirus, qui inquiète les écoles privées. Publié sur le site du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (Sefri), il s’agit d’un texte en version provisoire, est-il précisé. Reste que l’article 2 stipule: «Si les épreuves écrites ne peuvent pas être organisées, toute la session d’examen concernée est annulée.»

Autrement dit, rien n’est prévu si les examens de maturité fédérale ne peuvent pas se tenir en présentiel en raison de la pandémie. Pas de diplômes délivrés sur la base des notes annuelles, comme ça a été le cas en juin dernier pour les élèves de l’école publique, ou autres solutions similaires.