Mesures contre les crues: Viège a un nouveau pont

Valais Le parlement votera dans dix jours sur les budgets destinés à sécuriser le Rhône

Le conseiller d’Etat Jacques Melly a inauguré jeudi un nouveau pont sur le Rhône à Viège. La nouvelle «Landbrücke» fait partie des mesures urgentes de protection contre les crues du Rhône, nécessaires pour s’adapter aux niveaux de débit élevés qui sont prévus à l’avenir.

Les travaux avaient commencé officiellement le 3 septembre 2012 et devaient durer une année environ. Le pont a d’ailleurs été ouvert au trafic en septembre 2013. Il a coûté 8,7 millions de francs, financés à 70% par le canton et à 30% par les communes, auxquels il faut ajouter 2,6 millions de la Confédération.

Votation sur la 3e correction du Rhône

Cette inauguration a lieu à une dizaine de jours d’une importante votation au parlement valaisan sur les budgets de la 3e correction du Rhône, qualifiée de «chantier du siècle» avec un investissement global estimé à 2 milliards de francs. Alors que certains groupes parlementaires, notamment l’UDC et certains PLR, sont réticents face à ces travaux de sécurisation de la plaine contre les crues du Rhône, qu’ils estiment trop chers et trop gourmands en terres agricoles, l’inauguration rappelle qu’un pont coûte 11,3 millions de francs. En 2014, faute d’un budget suffisant pour les poursuivre, les travaux ont dû être interrompus dans le secteur prioritaire de Viège, où une crue éventuelle pourrait menacer le site chimique de Lonza.

Les députés valaisans doivent se prononcer la semaine du 8 septembre sur un décret qui permettrait de financer la 3e correction du Rhône à hauteur de 60 millions de francs. Jusqu’ici, les budgets étaient alloués annuellement. Ces deniers seraient prélevés sur la réserve de 360 millions constituée pendant les années de vaches ­grasses pour financer de grands projets d’infrastructure du XXIe siècle.