Le Conseil national veut agir contre les terroristes. Si le vote final n’a pas pu avoir lieu – ce sera chose faite ce vendredi –, l’entrée en matière indique que la Chambre basse devrait approuver cette semaine de nouvelles mesures policières particulièrement controversées. Dénoncées par plusieurs organisations de défense des droits humains en Suisse, elles le sont aussi à l’international: cinq rapporteurs spéciaux de l’ONU et la commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe ont regretté son «manque de clarté», et appelé les parlementaires à «revoir leur projet».