Le Tribunal criminel de Genève a suivi à la lettre, ce vendredi, le Ministère public dans l’affaire du meurtre de Cointrin. La femme de la victime et le tueur à gage qu’elle avait engagé ont été reconnus coupables d’assassinat.

Les faits se sont déroulés en novembre 2008. Le défunt, 42 ans, a été abattu de deux balles dans la tête alors qu’il dormait dans son appartement à proximité de l’aéroport. Le tueur, un Fribourgeois de 44 ans, avait pénétré dans le logement en se faufilant par le toit de l’ascenseur.

L’assassin, qui a reçu 50’000 francs de la femme de la victime et de sa mère pour effectuer le travail, a toujours nié les faits. Les juges se sont néanmoins déclarés convaincus que l’accusé était bien l’auteur du meurtre. L’accusée, 39 ans, issue d’une bonne famille vaudoise, a surtout agi par cupidité.

Le Tribunal criminel n’a retenu aucune circonstance atténuante en faveur des accusés. La procureure Anne-Laure Huber, s’appuyant sur ce verdict de culpabilité pleine et entière, a requis une peine de 20 ans de prison à l’encontre du tueur à gage et de la femme de la victime, et de 13 ans de prison contre la mère et l’intermédiaire.