L’homme a été découvert mort dans sa cellule vendredi vers 7h00. Un médecin a constaté le décès du détenu. L’Institut de médecine légale de l’hôpital cantonal de St-Gall est chargé de l’autopsie, a précisé le procureur. Afin d’assurer l’indépendance de l’enquête, elle a été confiée à la justice thurgovienne. Le vice-préfet de Bischofszell (TG) Andreas Kopp est chargé du dossier.

Conditions de détention

Le détenu s’est plaint de ses conditions de détention. C’est pourquoi la justice tient à une enquête indépendante sur les causes de la mort, a précisé Thomas Hansjakob. Un détenu nigérian s’est suicidé dans la même prison en début de semaine. Il n’y a pas de lien entre les deux décès, a déclaré le procureur.

Extradé en septembre du Kosovo, le Kosovar âgé de 52 ans devait être jugé pour le meurtre de l’enseignant et des abus sexuels sur sa fille. Âgée de 14 ans au moment des faits, la jeune fille s’était confiée à son maître de classe à propos des abus sexuels.

Fuite au Kosovo

Après avoir tué l’enseignant, l’homme s’est enfui au Kosovo. Il y a été arrêté et a avoué les faits. La justice de l’ancienne province serbe l’a condamné en 2000 à quatre ans de réclusion. Il est sorti de prison deux ans plus tard.

Le Ministère public st-gallois a demandé son extradition en 2005. L’homme a été arrêté une nouvelle fois en 2007. La cour suprême du Kosovo a refusé son extradition en 2008. L’homme a donc été libéré et il a disparu dans la nature.

En 2009, la justice kosovare a finalement accepté de livrer le tueur présumé à la justice st-galloise. Sa cavale a pris fin avec son arrestation en mai 2010. Il a été extradé vers la Suisse au début septembre.