Michel Matter n’a pas froid aux yeux. Après avoir été élu au Conseil national alors que les vert'libéraux n’ont aucun député au Grand Conseil, voilà qu’il se lance dans la course au Conseil d’Etat pour l’élection complémentaire du 7 mars prochain. En face de lui, il y aura Pierre Maudet bien sûr, candidat à sa propre succession, qui jouera son va-tout. Le PLR va tout faire pour conserver son siège, avec le soutien du PDC. Il peut désormais compter sur un fer de lance, le député Cyril Aellen, ou opter pour Gilles Rufenacht, directeur de la Clinique des Grangettes. Selon toute probabilité, l’UDC présentera un candidat. A gauche, les Verts choisiront entre quatre femmes, Fabienne Fischer, Marjorie de Chastonay, Maryam Yunus Ebener et Esther Schaufelberger. Si elles sont encore peu connues, le parti a le vent en poupe et le PS lui laisse le champ libre. Seule la gauche radicale pourrait venir gâcher l’ambiance à gauche en présentant quelqu’un. Et voici que débarque le novice en politique, Michel Matter.