Outre Michèle Blöchliger, Le Temps a dressé le portrait des quatre autres candidats UDC déclarés à la succession d'Ueli Maurer: Albert Rösti, Werner Salzmann, Hans-Ueli Vogt et Heinz Tännler. Le groupe parlementaire dira le 18 novembre quelle est la composition de son ticket en vue de l'élection du 7 décembre.

Depuis le 17 octobre, date à laquelle elle a fait part de sa candidature au Conseil fédéral, Michèle Blöchliger a disparu des radars médiatiques. Une demi-vérité – ou plutôt un demi-mensonge – sur sa nationalité britannique, un trou dans son CV qui masque un échec professionnel et enfin un engagement controversé dans une start-up promouvant un remède miracle l’ont poussée dans les cordes. Contactée à quatre reprises par Le Temps, elle a d’abord laissé entrevoir un entretien possible avant de se réfugier dans le silence, se contentant de ne plus répondre.