C’est désormais officiel. Micheline Calmy-Rey jette l’éponge à la fin de l’année. Elle ne se présentera pas pour une réélection au Conseil fédéral en décembre. La présidente de la Confédération en a informé par lettre le président du Conseil national, Jean-René Germanier. Le départ de Micheline Calmy-Rey, à l’âge de 66 ans, était attendu. Elle laisse derrière elle une image haute en couleurs de la diplomatie. Pendant neuf ans, la ministre des affaires étrangères socialiste a eu son lot d’idées pour faire entendre la voix de la Suisse. Femme intransigeante, la Genevoise n’a toutefois pas manqué de froisser.