Yves Bertossa, premier procureur du Ministère public genevois, a pris la décision de classer la plainte pénale déposée par Dmitri Rybolovlev contre Yves Bouvier. Il l’a communiqué aux parties dans un courrier de quatre pages dont nous avons pris connaissance. «Le Ministère public constate un empêchement de procéder» dans cette affaire rocambolesque qui oppose l’oligarque et son ancien homme de confiance dans le commerce d’art, dit le document pour motiver la décision de classement. Un délai au 30 janvier est donné pour que les avocats des deux protagonistes puissent se déterminer et faire de nouvelles réquisitions de preuve. Contactés, tant Me David Bitton, qui défend Yves Bouvier, que Me Marc Henzelin, conseil de Dmitri Rybolovlev, se refusent à tout commentaire.

Lire aussi: Fin provisoire de l’affaire Bouvier à Monaco