Manuel Menrath, chercheur à l’Université de Lucerne, a étudié l’histoire des peuples autochtones d’Amérique du Nord pendant des années. Puis il a voulu entendre leurs récits de leurs propres voix. Il part en Ontario, à la rencontre des populations de Cris et d’Ojibwés, «dans des réserves si reculées qu’aucune route ne peut vous y conduire», raconte-t-il au téléphone.