Une plage au centre-ville de Lugano? L’idée a été lancée le premier janvier dernier par Alessio Petralli, linguiste et directeur de la Fondation Möbius qui faisait notamment valoir le succès de la nouvelle plage des Eaux-Vives à Genève. Dans la foulée des grandes villes – Londres, Berlin, Paris, New York… – qui dotent leur centre d’une étendue de sable, le Tessinois imagine une plage le long du Ceresio pour qui veut se baigner, se balader ou prendre l’apéro.

«Il est important de créer un contact plus étroit entre les citoyens et le lac, et de ranimer la vie en ville», soutient Alessio Petralli, qui invite les autorités municipales à «passer au concret, comme on a su le faire pour l’Université de la Suisse italienne (USI) et le Centre culturel de Lugano (LAC)», deux rêves devenus fleurons de l’orgueil tessinois. Malgré l’enthousiasme suscité par une telle initiative, des difficultés à surmonter en vue de sa réalisation s’annoncent déjà.