Une affiche relayée sur les réseaux sociaux, quelques retweets et hop, la polémique est lancée. La jeunesse de Molondin ne s’attendait absolument pas à se retrouver chahutée de la sorte, pour une fête pourtant organisée depuis huit ans sous la même dénomination sans jamais faire de vague. Le problème de cette «soirée Meules», qui aura lieu samedi, c'est qu'elle offre l’entrée aux personnes portant des vêtements de jeunesse mais surtout aux femmes de «poitrines proéminentes.»