Transports

Monika Ribar: «Les CFF ne sont pas une entreprise comme les autres»

Le successeur d’Andreas Meyer devra être sensible au service public, estime la présidente du conseil d’administration des CFF. Et il lui faudra maîtriser les langues nationales

Andreas Meyer quittera les CFF en 2020. La présidente du conseil d’administration, Monika Ribar, évoque ce qui attend et ce qui est attendu de son successeur.

Le Temps: Il y a eu beaucoup de critiques ces derniers temps, sur la ponctualité et les perturbations, notamment en Suisse romande. Qu’est-ce qui ne fonctionne pas aux CFF?