Le prix des billets de train augmente trop fortement par rapport au coût d’un déplacement en voiture. C’est le Surveillant des prix, Stefan Meierhans, qui lance cet avertissement mardi, via une étude comparative qui conclut qu’un trajet en voiture a augmenté de 30% entre 1990 et 2013 alors que dans le même temps, le renchérissement oscille autour de 60% pour le train. La hausse tutoie même les 100% pour un aller-retour à cause de la suppression de la réduction accordée sur le billet de retour en 2004.

Dans une autre rapport, Monsieur Prix scrute les tarifs de levée des ordures pratiqués par 174 communes vaudoises. Dans 24 cas, l’instance fédérale a recommandé un adoucissement des prix, mais cela n’a été suivi d’effet que dans trois communes. Saint-Prex est en particulier épinglée pour ses tarifs qui font d’elles l’une des plus chères du pays parmi les communes de plus de 5000 habitants.