Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le Monte Tamaro.
© (Wikicommons)

Tessin

Le Monte Tamaro, la montagne suisse préférée des internautes

D’après la statistique de Google, un sommet tessinois a surpassé le Cervin et la Jungfrau comme montagne suisse la plus «visitée» sur Internet en 2016. Malgré le démantèlement de sa station de ski

D’après le classement 2016 des recherches sur Google en Suisse, le Monte Tamaro au Tessin est la montagne la plus demandée, devant le Pilatus près de Lucerne et le Piz Bernina dans le canton des Grisons. Les recherches atteignent un pic d’internautes pendant la semaine du 17 au 23 juillet. «Nous ne nous attendions pas à un tel succès même, si nous étions conscients que nos efforts de promotion outre-Gothard avaient porté leurs fruits», explique Anna Celio Cattaneo, maire de Rivera (TI) et responsable de la communication de la Société Monte Tamaro SA.

Situé aux pieds du Monte Tamaro, le village de Rivera est le point de départ de la télécabine qui conduit au sommet de la montagne devenue célèbre loin à la ronde. Culminant à 1920 mètres, ce sommet fait partie de la chaîne des Préalpes luganaises. Avec le Monte Ceneri, il forme la frontière naturelle entre le nord et le sud du Tessin.

Célèbre, «le mont» l’a toujours été au Tessin. D’abord pour sa station de ski fréquentée par les habitants du Sottoceneri (sud du canton) durant des décennies avant d’être démantelée en 2003 en raison du manque de neige persistant. Ensuite pour l’église de Sainte-Marie des Anges, dessinée par l’architecte Mario Botta. Voulue et financée par le propriétaire de la station, l’entrepreneur Egidio Cattaneo, en mémoire de sa femme Mariangela, la chapelle au style immédiatement reconnaissable a été inaugurée en 1996. Devenue un lieu d’attraction pour de nombreux touristes étrangers, japonais notamment, elle a été prise d’assaut en septembre dernier à l’occasion de son vingtième anniversaire.

«L’événement a fait l’objet d’une grande publicité dans toute la Suisse et a donc attiré des touristes venus de tout le pays, contribuant ainsi à mieux faire connaître «notre» montagne, précise Anna Celio Cattaneo, qui est aussi la belle-fille d’Egidio. Nous avons aussi tablé sur une promotion combinée entre les offres estivales du Monte Tamaro (restaurant, parc aventures, tyrolienne, luge, pistes de mountain bike, parapente) et notre centre aquatique et de bien-être ouvert en 2013. Ceci nous a permis de devenir un but d’excursion possible par n’importe quel temps et pour n’importe quel genre de clientèle».

Nous ne regrettons pas d’avoir démantelé la station d’hiver

En 2016, l’afflux de visiteurs suisses et étrangers a augmenté de 15% par rapport à 2015. «C’est un excellent résultat lorsque l’on pense que le tourisme au Tessin est en crise ces dernières années, précise Anna Celio Cattaneo. Les Romands aussi sont toujours plus nombreux.»

Le Monte Tamaro est également un belvédère exceptionnel. Un parcours panoramique de son sommet jusqu’au Monte Lema (1620 m) dans le Malcantone (ouest de Lugano), d’une durée de quatre à cinq heures, offre une vue plongeante sur le lac Majeur, le Val Verzasca, les Centovalli et le Valmaggia au nord, Lugano, son lac et ses vallées au sud et sur les cimes du mont Rose et du Cervin. «Nous ne regrettons pas d’avoir démantelé la station d’hiver, conclut Anna Celio Cattaneo. Notre choix a été gagnant et a contribué à notre croissance.» Après le village lacustre et historique de Morcote, sur le lac de Lugano, élu «plus beau village suisse» en octobre dernier, le Monte Tamaro est un autre fleuron du tourisme tessinois.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo suisse

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

Le Conseil national a refusé de suivre l'avis du Conseil des Etats. Celui-ci voulait réduire de moitié la facture des nouveaux gilets de l'armée suisse. Il a été convaincu par les arguments du chef du DDPS, Guy Parmelin. La question reste donc en suspens.

Des gilets à 3000 francs pour l'armée suisse? Le débat divise le parlement

n/a