gens du voyage

Le Mont-sur-Lausanne présente un projet d'aire d'accueil pour les Yéniches

Les gens du voyage suisses devraient disposer d'une place de passage au Mont-sur-Lausanne (VD) dès le printemps 2019. Le projet aura toutefois une durée limitée, un contournement routier étant prévu à terme sur le site

Les gens du voyage suisses devraient disposer d'une place de passage au Mont-sur-Lausanne (VD) dès le printemps 2019. Le projet, mis à l'enquête, doit permettre d'accueillir une vingtaine de convois de mars à octobre.

Cette place doit voir le jour sur une parcelle de l'Etat de Vaud d'environ 2'700 m2 située dans la zone industrielle En Budron. Présenté mardi soir à la population locale, le projet doit encore passer la mise à l'enquête du plan d'affectation cantonal. La question d'une aire d'accueil pour les Yéniches occupe le canton depuis plusieurs années. En 2013, une pétition avait déjà été remise par des gens voyages au Grand Conseil réclamant une place d'hivernage. Depuis, il occupe régulièrement les élus.

Un projet limité dans le temps

Depuis 2013 toujours, le préfet Etienne Roy, également médiateur cantonal pour les gens du voyage, s'attelle à trouver un lieu d'accueil pour cette communauté indigène. C'est chose faite. Reste que s'il passe, le projet du Mont, réalisé en partenariat avec la Municipalité et la communauté des Yéniches, ne devrait pas durer. Devant une salle communale comble, la conseillère d'Etat Béatrice Métraux a ainsi précisé que sa durée devrait être "de quelques années" sachant qu'un contournement routier est prévu à terme sur ce site et qu'il est prioritaire.

L'aménagement de la parcelle nécessitera des frais s'élevant à environ 660'000 francs auxquels la Commune ne participera pas. Le projet bénéficiera par ailleurs d'une subvention de 150'000 francs de l'Office fédéral de la culture et de 15'000 francs de la Fondation "Assurer l'avenir des gens du voyage suisses".

Pour rappel, reconnus comme minorité nationale, les Yéniches paient leurs impôts en Suisse, font leur service militaire et paient l'électricité ainsi que l'eau quand ils se trouvent sur une aire d'accueil. En Suisse, on estime leur nombre à environ 30'000 personnes.

Publicité