Vaud 

Moudon ordonne l’évacuation des cimetières de bus

La commune vaudoise sévit contre l’association propriétaire de plus de 200 bus entreposés en plein air depuis des années. La Loterie Romande avait largement soutenu le projet RétroBus

La commune de Moudon (VD) a décidé de sévir contre l’Association RétroBus Léman et les nombreux anciens bus que celle-ci entrepose depuis des années en dehors des halles prévues à cet effet. Ainsi qu’elle l’a communiqué jeudi, la municipalité du bourg vaudois a ordonné l’évacuation des véhicules garés en plein air. Elle a également ordonné la destruction de tous ceux qui seraient encore ou de nouveau stationnés à l’extérieur d’ici au 30 septembre 2020.

Cette décision a été prise après avoir constaté que la mise en demeure adressée en mars dernier à l’association était restée vaine, précise l’exécutif de Moudon. Les bus seront évacués progressivement par la municipalité, sur le site d'une entreprise de la place, à la charge des propriétaires. En garantie des travaux d’évacuation et d’entreposage des véhicules, ainsi que de tous les frais annexes, la municipalité a déposé simultanément des réquisitions au Registre foncier pour l’inscription provisoire, puis définitive, d’hypothèques légales sur les trois parcelles que possède RétroBus Léman. Le devis établi par la commune se monte à 3,5 millions de francs, pour un gardiennage étendu sur trois ans. 

Lire notre récit: Les bus ne se cachent plus pour mourir

Selon un comptage fait à partir de photographies aériennes, le nombre de bus stationnés à l’extérieur des bâtiments s’élève à 214, dont 27 bus articulés. Vu la quantité de bus litigieux, il sera de toute manière impossible à l’Association RétroBus Léman de régulariser la situation avec la nouvelle halle qu’elle projette dans la zone industrielle de Pré-Bryand, explique la commune. Ces décisions sont susceptibles de recours.

Fondée par des passionnés de trolleybus, l’Association RétroBus Léman a collectionné plusieurs centaines d’anciens véhicules de transports publics. Elle a bénéficié pour cela de très importantes aides de la Loterie Romande, qui lui a consacré, en plusieurs versements, pas moins de 850 000 francs. Mais l’association, dépassée par son projet, en a été réduite à laisser nombre de ses véhicules en plein air, une présence qui empoisonne la vie politique de la localité de la Broye vaudoise depuis longtemps.

Prise lundi, la décision de la Municipalité de Moudon n'a été communiquée que jeudi à la presse, le temps d'informer en priorité l'association RetroBus. Sollicitée pour une réaction, celle-ci a fait valoir que cette décision ne lui avait pas encore été notifiée officiellement et qu'elle se prononcerait ultérieurement. 

Publicité