Le 18 juin 2017, les citoyens de Moutier décidaient par 51,7% des suffrages, soit à 137 voix près, de rejoindre le canton du Jura. Ce vote a été annulé par la justice suite à des problèmes en lien avec la tenue du registre électoral et avec la communication des autorités municipales. Conséquence, les Prévôtois se rendent à nouveau aux urnes, le 28 mars. Mais beaucoup de choses ont changé en quatre ans.

Votants

Les votants ne sont plus totalement les mêmes. Ils seront, selon la chancellerie de Moutier, environ 780 à se prononcer pour la première fois. Ils ont soit obtenu la majorité civique entre-temps, soit ils ont été naturalisés, ou ont tout simplement emménagé récemment dans la cité prévôtoise. Les deux camps espèrent bien sûr les séduire. D’autant qu’environ 25% des électeurs sont estimés, par les différentes parties, indécis. D’après les derniers chiffres annoncés par la commune et le canton de Berne le 5 mars, il y aurait actuellement 4440 personnes qui auraient le droit de vote à Moutier, contre 4527 en juin 2017. Dans ce communiqué commun de la délégation du Conseil exécutif pour les affaires jurassiennes et de la chancellerie municipale de Moutier, il est aussi mentionné qu’il reste «environ 25 situations de domicile politique à clarifier rapidement avant le vote».