Dans les rues de Moutier balayées d’un air glacial, rien ne laisse penser qu’une élection complémentaire pour le moins inhabituelle se prépare. Aucune affiche politique n’orne les murs et panneaux publicitaires, alors que les citoyens se rendront aux urnes le 13 février pour nommer treize nouveaux membres du législatif prévôtois. Ils remplaceront autant d’élus antiséparatistes qui avaient démissionné en pleine séance en juin dernier, en indiquant ne pas vouloir participer au transfert de la commune dans le canton du Jura. Depuis, le PLR, l’UDC et le PSJB, fraction pro-bernoise du Parti socialiste, ne sont plus représentés au sein du collège, qui siège à 28 au lieu de 41.