Après une trentaine d’heures d’auditions en trois jours, fastidieuses et parfois confuses, le procès pour traite d’êtres humains qui se déroule actuellement à Moutier est entré dans le vif du sujet ce jeudi. Sur le coup de 12h20, le Ministère public a entamé son réquisitoire à l’encontre des cinq accusés, un père et ses quatre fils d’origine balkanique. Ils sont soupçonnés d’avoir imposé à leurs quatre belles-filles et épouses une vie proche de l’esclavage sur une période courant de 2003 à 2019, dans le Jura bernois.