Le Mouvement européen Suisse exprime sa solidarité avec le peuple ukrainien dans une résolution adoptée ce samedi 7 mai lors de son assemblée générale. Il appelle également les autorités fédérales, les partis et les partenaires sociaux à repenser «d’urgence» la politique européenne de la Suisse, pour qu’elle assume sa place en Europe.

Rappelant que depuis plus de deux mois, la guerre initiée par la Russie contre l’Ukraine fait rage en Europe, le Mouvement européen Suisse plaide dans sa résolution pour une réponse européenne «concertée, puissante, unie et ferme à laquelle la Suisse doit pleinement participer.»

Lire cette opinion: Le 15 mai, l’occasion de dire deux fois oui à une Suisse européenne!

Il réaffirme «avec détermination» son engagement pour la paix, les droits humains, la démocratie et l’Etat de droit. Au cours d’un «après-midi européen», l’ambassadeur ukrainien Artem Rybchenko était invité à s’exprimer devant l’assemblée.

Calendrier avant l’été

Pour le Mouvement, la Suisse doit débloquer ses relations avec l’Union européenne sans plus attendre. Le Conseil fédéral doit sortir de sa passivité, tirer les conclusions de ses entretiens exploratoires et présenter «avant l’été un calendrier de négociations concret et adapté à l’urgence de la situation», demande la résolution.

«Le temps n’est plus aux bricolages institutionnels, estime le Mouvement. La Suisse ne peut tout simplement plus se permettre de rester sur le banc de touche» et observer – «souvent avec scepticisme» – l’évolution de l’Europe, «car l’Europe est la clé de notre avenir», argumentée son président, le conseiller national Eric Nussbaumer (PS/BL).