Le Ministère public de la Confédération (MPC) a déposé un acte d’accusation contre un ressortissant irakien auprès du Tribunal pénal fédéral. Il lui est reproché d’avoir été actif pour le groupe État islamique (EI) en tant que membre de ce dernier opérant depuis la Suisse.

En détention depuis 2017

Selon l’acte d’accusation, le prévenu a occupé une position d’autorité sur d’autres membres de l’EI, également de haut rang. Le MPC lui reproche d’avoir violé la loi fédérale interdisant les groupes Al Qaïda et État islamique et les organisations apparentées, une participation à l’organisation criminelle EI, l’escroquerie par métier ainsi que la fabrication et la prise en dépôt de multiples représentations de la violence.

Lire également: «Les djihadistes suisses reviendront tôt ou tard, autant les rapatrier tout de suite»

Le MPC a ouvert cette procédure pénale en novembre 2016. Le prévenu a été arrêté en mai 2017 et se trouve depuis lors en détention provisoire. Simultanément à l’envoi de l’acte accusation, le MPC a demandé au tribunal des mesures de contrainte compétent d’ordonner la détention de sûreté pour le prévenu.

Lire aussi: Une «figure de proue» de la scène djihadiste de Winterthour sera jugée pour soutien à l’Etat islamiste