Provins, le plus grand producteur de vins suisses, est en pleine phase de réorganisation, en rapport avec l’évolution actuelle du marché du vin. La cave coopérative a procédé, ces dernières semaines, à des licenciements, tandis que certains départs naturels n’ont pas été renouvelés, a appris Le Temps.

«Nous adaptons nos structures par rapport à notre stratégie, mais aussi en fonction de l’offre et de la demande», reconnaît Raphaël Garcia, le directeur de Provins. Selon nos informations, au moins quatre personnes se seraient vu signifier leur congé. Raphaël Garcia ne confirme pas ce chiffre. «Toute entreprise se doit d’adapter constamment ses structures internes par rapport à l’évolution des marchés notamment, explique le directeur de la coopérative. J’en veux pour preuve nos récents engagements pour les ouvertures de points de ventes en Valais et à Zurich.»