Non pas un mais plusieurs «non». Sujet passionné, le projet de restauration du Musée d'Art et d'Histoire (MAH) a fait les frais dimanche d'une opposition plurielle, qui a fédéré suffisamment de mécontentements et d'inquiétudes pour faire barrage au «projet Nouvel».

Il y avait la personnalité du mécène principal, Jean-Claude Gandur, dont l'argent sentait un peu trop le pétrole pour une gauche de la gauche moraliste. Il y avait le parti-pris architectural, trop hardi pour les défenseurs du patrimoine. Il y avait le principe-même du partenariat public-privé, jugé dangereux par les défenseurs du tout public. Ou encore l'absence d'un véritable concours en amont, les craintes de voir les coûts exploser, on en passe et des meilleures.

Etabli au-dessus des 43%, le taux de participation le démontre: l'objet a passionné les foules. Mais le message enthousiaste des partisans du projet n'a pas pu régater. Le nouveau musée était financé à moitié par le privé, la restauration tant attendue était à bout touchant, Genève s'offrait enfin un nouveau projet: les arguments du oui étaient solides, mais les fronts du non étaient trop nombreux.

«Pas de plan B»

Aujourd'hui, tout est à refaire. Les partisans du projet acceptent le verdict des urnes, bien sûr, mais se disent inquiets pour l'avenir. Et ils ont raison, parce qu'il faut bien l'admettre: le plan B n'existe pas encore. Le Conseil administratif s'est engagé à présenter un nouveau projet, il le fera. Mais cela prendra du temps, beaucoup de temps. Entré au Conseil municipal en 1983, un élu se souvient dimanche que la priorité politique d'alors était un nouveau musée d'ethnographie. Lequel est sorti de terre... il y a deux ans. 

L'avenir du MAH repose désormais sur largement sur les épaules des vainqueurs du jour. Ils promettent une meilleure solution, à eux de l'échafauder, de la financer et de convaincre. Pour que leur victoire d'aujourd'hui ne soit pas la défaite d'un Musée auquel les Genevois ont démontré leur attachement.

En direct:  Suivez les résultats minute par minute sur notre site