Elle avait refusé de démissionner, réfutant avec véhémence les accusations de violation du secret de fonction avancées par ses collègues. Le Conseil d’Etat vaudois a tranché: par le biais d’un communiqué diffusé ce mercredi, il a annoncé la suspension de la municipale de Nyon Elise Buckle. Soupçonnée d’avoir fait fuiter des informations confidentielles, l’élue verte fait l’objet d’une enquête pénale à la suite d'une plainte de la municipalité. La décision du gouvernement, qui peut faire l’objet d’un recours, prend effet immédiatement et court jusqu’au 30 juin au plus tard. A cette date, le Conseil d’Etat pourra décider de prolonger ou non la suspension si l’enquête pénale est toujours en cours.