Soulagement à la Collection Oskar Reinhart «Am Römerholz» à Winterthour. Un tribunal de New York a confirmé en dernière instanceque le musée, propriété de la Confédération, peut conserver le dessin de Van Gogh «Vue des Saintes-Maries-de-la-mer», écrit l’Office fédéral de la culture dans un communiqué jeudi.

Un héritier de la dernière propriétaire demandait que la Confédération lui rende l’oeuvre, parce qu’elle avait été acquise après la prise de pouvoir des nazis en Allemagne. Il a été débouté par la «United States court of appels for the second circuit» et la décision est entrée en vigueur. Son aïeule, la collectionneuse d’art juive Margarethe Mauthner, avait vendu le dessin à l’encre fin 1933 à Oskar Reinhart.

Les recherches menées par Bureau de l’art spolié de l’OFC et le musée «Am Römerholz» attestent qu’Oskar Reinhart avait acheté «Les Saintes-Maries-de-la-mer» «aux conditions usuelles du marché et dans le cadre de relations d’affaires établies depuis longtemps», écrit l’OFC.

«Nous nous attendions à cette décision. Notre documentation montre que la vente s’est déroulée dans des conditions normales et correctes», a précisé au Temps Mariantonia Reinhard-Felice, directrice du musée «Am Römerholz».

Dans une prise de position publiée par La Liberté en avril 2011, l’avocat du plaignant estimait qu’Oskar Reinhart avait abusé de la situation de détresse de son aïeule pour faire pression sur le prix. «La vente a eu lieu fin novembre 1933, soit après la prise de pouvoir des nazis en Allemagne, en janvier 1933, et il est bien établi que la situation des juifs était alors déjà dangereuse.»

L’article précise toutefois qu’Oskar Reinhart, à la suite de cette transaction, avait décidé de ne plus acheter d’oeuvres provenant d’Allemagne «tant que durerait la situation incertaine» en Allemagne. Oskar Reinhart avait fait don de sa collection en 1958 à la Confédération.